Rhalala c'est beau de vieillir !

 

Fiesta !!!!!

 

jeudi 04 septembre 2014 02:56


De nos pères

Blog de sansblogfix :Foule sentimentale, De nos pères

Le père ce héros. Mon père fut. Ton père sera. Nos pères, comme l'aurait très bien dit Clint filmant la guerre japonaise, nos pères furent et seront toujours nos héros. Peu importe qui ils furent, c'est leur destinée.

Finir en héros, tout en sachant qu'ils n'en ont jamais eu intimement l'âme. Mais le mythe aura la peau dure. Autant que les matériaux seront façonnés, dessinés, les rêves abordés par cette énergie là. Celle de faire. Celle de défaire aussi. Celle des bouderies et des impostures, des "sauve toi, garde toi" aussi.

Mon père ce héros, première dissertation enfantine, premiers émois de l'ordre du masculin dont l'enfant nait. Que dire? Que nos pères en furent? Oui, ils en furent. A travers leurs lâchetés et leur renoncements. A travers les pleurs qu'ils livrèrent et qui émurent les femmes, une fois vaincus, mais jamais renonçant.

A ceux qu'ils aimaient et qu'ils aiment encore, ils s'en souviendront longtemps.

dimanche 27 juillet 2014 15:17


La fougère

Blog de sansblogfix :Foule sentimentale, La fougère

La fougère, animal préhistorique, se demande bien pourquoi sont venues au monde, d'autres qu'elle.

Oui, il ne s'agit pas de boules de geisha babies dont elle s'inquiète.

Mais plutôt de cette éternelle jeunesse, qui sans eau presque, pousse et se montre aussi drue qu'elle pouvait l'être en ses jeunes années dinausores.

Drâme de l'humidité sans doute !

mardi 01 juillet 2014 23:27


Phare à néons

Blog de sansblogfix :Foule sentimentale, Phare à néons

Le phare de tes yeux m'a été moins sirupeux que celui de tes lèvres nues.

Soit, soit. mais qu'en dirions nous si nous étions plusieurs ?

Que tes lèvres enflamment le jonc adulte comme elles abreuvent la bouche innocente de l'amant naissant ?

Il faudrait, bien entendu, appuyer sur le bouton qui allume la lumière (même si la prise est de marque). Comme ça, pour voir si l'universalité de la langueur des baisers passe par EDF ou bien si elle est assoiffée de bougies et de pannes nationales.

Le rouge. Pour toi. Toi qui n'ose pas le rouge, toi qui l'ose de trop. Toi dont les levres se révèlent assoiffées, jouissance venue (et plus encore, vu que bon, on peut déconner hein par ici ! ;-))

mardi 01 juillet 2014 23:14


Omaha la sanglante. Mieux vaut s'y frotter en paix.

Blog de sansblogfix :Foule sentimentale, Omaha la sanglante. Mieux vaut s'y frotter en paix.

On ne revivra jamais la passion comme lors de la première fois. Soit. Mais est-on moins idiots pour autant ? Est-on moins ? Certes, certes, certaines envollées lyrico-sexuelles manqueront à l'appel. Mais est-on moins ? Ou plus si l'on se devine des parties délicates en compagnies. Il est vrai, celà fait bientôt 70 ans que les américains courageux et survivants des plages ont copulé à loisir avec des femmes sans héros. Mais ! ne copule t-on qu'avec les héros ? Qu'avec des femmes délaissées de trop longtemps ?

Jetons juste un cri fabriqué des délicatesses des plaisirs de la caresse et des caresses, aux cheveux, à la barbe, au menton ou à la lisière du sein.

Et puis, omaha, la plage, après des années, l'amour mieux que le fight.

mardi 03 juin 2014 21:56


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à sansblogfix

Vous devez être connecté pour ajouter sansblogfix à vos amis

 
Créer un blog